Pourquoi choisir la CPIT ?

Bon nombre de traducteurs, interprètes et membres de professions apparentées commencent à se préoccuper de leur retraite à un stade avancé de leur carrière, cotisent à des systèmes mal adaptés à leurs besoins, ou encore cotisent trop peu pour s'assurer des revenus suffisants une fois parvenus à l'âge de la retraite.

Pourquoi choisir la CPIT?

  • Parce que la CPIT vous offre d'excellentes prestations, avec notamment des taux de conversion du capital en rente individualisés particulièrement avantageux.

  • Parce que c'est une caisse qui vous offre une souplesse particulièrement adaptée à l'exercice des professions de traducteur, interprète free-lance et des métiers apparentés; vous déterminez librement le montant de vos contributions et le moment de votre départ à la retraite.

  • Parce que c'est une caisse de pensions conforme à la législation suisse en matière de prévoyance professionnelle (2e pilier) mais qui accueille des assurés de toute nationalité et quel que soit leur pays de résidence; parce que c'est également une des institutions de prévoyance reconnues par le système des Nations Unies et par les institutions européennes et coordonnées.

  • Parce que c'est une caisse gérée par des collègues, dans la transparence, sans lourdeurs administratives ni intermédiaires, où tous les bénéfices réalisés sont définitivement acquis aux membres, soit en leur étant directement reversés sous forme d'intérêt crédité sur les comptes individuels, soit en allant alimenter les réserves statutaires.

  • Parce que, à l'inverse d’un fond de placement, les variations annuelles de rendement dues aux fluctuations boursières n'affectent que le taux de l’intérêt crédité chaque année sur les comptes individuels, pas la valeur de l’avoir de retraite constitué par chaque assuré.

En outre,

Les membres de moins de 30 ans bénéficient d'une exonération totale de la cotisation annuelle minimale pendant une période ne pouvant excéder deux ans. D'ailleurs, les membres qui adhèrent après l'âge de 20 ans ont le droit d'acheter des prestations pour compenser les années "manquantes".

La CPIT offre :

  • des prestations de retraite, sous forme de rente viagère ou de capital, ou toute combinaison des deux. L'âge de la retraite est de 65 ans pour les hommes comme pour les femmes, mais il est possible de faire valoir ses droits à la retraite dès 60 ans, ou à l'inverse de rester actif jusqu'à 70 ans; il est également possible de prendre une retraite partielle tout en continuant à travailler et cotiser;

  • une assurance en cas d’invalidité suite à une de maladie ou un accident, avec paiement d'une rente d'invalidité, à laquelle s’ajoute la prise en charge par la Caisse de la poursuite du paiement des cotisations, et ce jusqu'à l’âge de la retraite;

  • en cas de décès avant la retraite : le versement d'un capital-décès aux ayants droit;

  • en cas de décès après la retraite : le versement d'une rente de veuf/veuve au conjoint survivant, selon le taux de réversion préalablement choisi.

La gestion du portefeuille est assurée par deux institutions suisses spécialisées (Pictet AM et Fondation IST), sous le contrôle du Conseil de fondation. Le portefeuille est diversifié et la politique de placement est encadrée par la législation suisse relative aux institutions de prévoyance, garante d'une gestion prudente et à long terme.

Quelles informations les membres reçoivent-ils?

Chaque année, les membres actifs reçoivent une fiche individuelle indiquant le montant du capital acquis, les bonifications, les prestations déjà acquises, et les prestations potentielles qu'ils peuvent encore acquérir. L'ensemble des membres (actifs et retraités) reçoit en outre un rapport annuel sur la situation financière de la Caisse.